Remiremont

Site officiel de la Ville

Remiremont.fr -> Actualités des musées

mercredi 04 mai 2016

Exposition exceptionnelle du fameux photographe Robert Doisneau

Du 25 mai au 7 juin :

30 photographies seront exposées.
Entrée libre

"Culottes courtes et doigts pleins d'encre"


« Le Rolleiflex ou la boîte de Pandore, ça sort de la même usine que
personne n’a jamais trouvé. Cela Robert Doisneau le sait et lorsqu’il
travaille à la sauvette,c’est avec un humour fraternel et sans aucun
complexe de supériorité qu’il dispose son miroir aux alouettes, sa
piègerie de braconnier, et c’est toujours à l’imparfait de l’objectif
qu’il conjugue le verbe photographier » Jacques Prévert

« Il faut faire des images comme on met des fleurs sur un chapeau et
laisser les critiques vous découvrir des intentions philosophiques »,
disait Robert Doisneau en 1956 alors qu’il venait de photographier les
écoliers de la rue Damesme ou ceux de la rue Buffon qui furent ses
acteurs spontanés et complices. L’analyse nous étant déconseillée,
contentons nous des faits. En 1934, jeune photographe de vingt-deux ans,
il est engagé par le service publicité des usines Renault pour pratiquer
une photographie alimentaire qui convient mal à son tempérament
résolument indépendant. Dès qu’il le peut, son Rolleiflex retrouve sa
liberté en l’accompagnant du côté de la poterne des peupliers, de la
porte de Choisy ou dans les terrains vagues de la Glacière et de
Ménilmontant.Robert Doisneau y fait une moisson de gosses à casquettes,
chahuteurs et intrépides, de tireurs de sonnettes indisciplinés et
joyeusement insolents. Je n’ai pas dit qu’il déguste avec eux le sirop
de la rue dont il est privé du côté des usines de Boulogne Billancourt
mais vous êtes libres d’envisager cette hypothèse. En 1939, licencié des
usines Renault pour retards répétés il adopte le statut de photographe
indépendant qu’il conservera toute sa vie.

Près de vingt ans plus tard, photographe confirmé et lauréat d’un récent
prix Nièpce, il reçoit la commande d’un éditeur désireux de réaliser un
ouvrage sur les petits écoliers parisiens. Il passera plusieurs semaines
avec eux, au rythme de la sonnerie des récréations, partageant le
quotidien de la classe jusqu’à se faire oublier des bavards, des
copieurs d’ardoise, et des rêveurs à l’oeil vague dont il se sentit
toute sa vie le complice indulgent.


Organisateur : Ville de Remiremont

Lieu : Musée Charles de Bruyères